Mise à jour sur le cas des migrants persécutés au sujet des événements de l’insurrection dans le centre de détention de la Moria le 18 juillet

Selon les dernières infos, il y a deux migrants qui se sont rajoutés au 35 qui étaient initialement interpellés. Deux nouveaux arrêtés, africains aussi, ont été arrêté en août, et se trouvent en liberté conditionnelle, avec l’obligation de ne pas quitter le camp de Moria et de se présenter deux fois par mois au commissariat. Ceci montre que l’affaire reste encore ouverte et il y a toujours le risque que plus de personnes se retrouvent accusées.

En plus, le mercredi 13 décembre sera jugé la prolongation pour 6 mois de la détention provisoire des 30 migrants qui sont en se moment en prison pour la même affaire. Ceci est une procédure automatique qui se fait à la fin du premier semestre de toute détention provisoire.

Libération immédiate des migrants détenus

Retrait de toutes les inculpations

Solidarité avec les migrant_es en lutte dans l’occupation des bureaux de Syriza

#freethemoria35

Musaferat

 Notes d’information précédentes sur l’affaire ici et ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *